Bonjour,

Voici la suite, j’ai scanné les photos les plus parlantes et je vais vous les présenter ici. Avant de vous montrer les images, je me suis rendu compte que je n’avais pas parlé de la pélicule que j’avais choisie.

Il s’agit d’une pellicule Ilford noir et blanc de 125 ISO. J’avais lu à plusieurs endroits qu’elle était bien. La marque est réputée et la sensibilité pas trop élevée. Notre revendeur n’avait que 24 poses. Elle m’a coûté 7 € environ. Le tarif est un peu élevé mais je n’ai pas chercher à trouver moins cher.  J’ai fait développé la pellicule dans la même boutique j’ai déboursé 23 €. Le photographe a utilisé du papier Fujifilm Cristal Archive Paper Supreme. Ce retour dans le temps est quelques peu onéreux mais tellement sympathique. L’idéal serait d’investir dans l’attirail du tireur : Agrandisseur, spires, cuve, chimie, …) mais il faut développer beaucoup pour que cela soit “rentable”.

Sur 24 poses possible je n’ai raté que 7 prises de vue. Il y a quelques photos sous exposées. Le plus “rigolo” est que mes photos ont un look début du 20e siecle (vous comprendrez en voyant les images).

Pour vous présenter ces tirages papier j’ai scanné les clichés avec mon scanner à plat en effectuant les réglages les plus neutre possible et à la résolution la plus poussée ( 1200 dpi).

Voici donc la première image, l’église protestante de Weiterswiller. J’ai choisi cette photo car je l’ai souvent prise en numérique.Eglise

La dynamique de la pellicule est bonne car le ciel cramé n’empêche pas de voir distinctement le coq au sommet du cloché. Mais il y a un truc qui me gène c’est le grain sur l’image. Ayant choisi une pellicule peu sensible cela est très surprenant. Pour bien vous montrer le phénomène voici un détail à 100% du scan.Détail de l'église

Pour partager avec vos d’autres résultats, voici une photo d’une maison du même village. J’aime cette photo car l’arbre devant est très contrasté par rapport a la bâtisse. C’est une photo qui, je pense, ne rendrait pas en couleur.LA maison

Et enfin pour finir, un cliché “fleur bleue” mais sympa de mon plus jeune fils Eliott, elle est un peu floue mais la mise au point manuelle ne pardonne pas lorsque c’est ouvert à 2 :Eliott

Pour conclure, même si le grain visible sur les image me gène, j’aime beaucoup le résultat. D’avoir attendu aussi longtemps permet, à mon avis, d’augmenter le plaisir de ces photos. Bien sur au moment de la prise de vue il y à la frustration de ne pas voir le résultat tout de suite mais au final on s’y habitue vite. Je pourrait utiliser son numérique en “mode argentique” on éteint l’écran, on fixe la sensibilité, on utilise de vieux objectifs manuels mais je pense que le résultat sera bon mais ne sera pas à la hauteur de l’image analogique.

Il est fort probable que je retente cette expérience avec le même matériel mais en couleur cette fois. Et bien sur je n’hésiterai pas a vous faire partager mon résultat.

N’hésitez pas commenter les images et si un spécialiste de l’argentique passe par là et s’il peut m’aider a comprendre les défauts de mes tirages.

A bientôt, en espérant que ces 2 articles beaucoup plus long que d’habitude ne vous auront pas ennuyés.

18 thoughts on “Ma vie en argentique (2e partie)

  1. C’est vrai que le grain est très présent, et je trouve aussi étonnant d’en voir autant.

    Pour le reste, c’est bien sympa.

    Merci d’avoir partagé cette expérience avec nous!

  2. Je ne suis pas spécialiste de l’argentique, loin de là, mais c’est vrai qu’il y a un peu plus de grain que ce qu’on pourrait attendre. Plein de questions:
    – est-ce que ton labo fait souvent du développement N&B – si oui, va leur poser la question!
    – sinon, ton film était peut être sous-exposé et il a été surdéveloppé (on peut pousser un film 100iso en 400, en allongeant le temps de développement, mais avec plus de grain). Par exemple, tu dis que plein de photos étaient ratées – surexposées?
    – sinon, du grain il y en a toujours, faut pas rêver…
    – tirage: analogique ou numérique?

    J’ai un gros doute que le labo soit en cause, en principe c’est automatisé et c’est une technologie plus que mature.

    Je crois que c’est ton scanner qui ne fait pas un bon boulot. J’ai scanné avec un scanner à 20 euros des vieilles photos d’un petit tirage (j’étais étudiant à l’époque – donc style 10cm) et c’est pas beau. J’ai scanné le même négatif avec un bon scanner, et c’est correct. Je ne sais plus le type de film, mais cela devait être dans les 100iso, donc similaire. Le truc étant qu’un scanner bon marché prétend faire 1200dpi mais en fait extrapole d’une résolution plus faible – d’où bruit. Trouve quelqu’un qui peut scanner ton négatif directement avec une bonne qualité. Sinon, beaucoup de patience, je vais essayer de retrouver les trucs (négatif et papier) et refaire l’expérience plus rigoureusement et je te dis quoi.

    Sinon, chouettes photos – si, si!

    1. Bonjour Emmanuel,

      Bienvenu ici et merci pour ta réponse très détaillée.
      Je pense que le labo n’est pas en cause. C’est effectivement un truc automatisé. Je pense effectivement que ma prise de vue n’était pas bonne avec des photos sous exposées. Quand on regarde les négatifs ils sont très transparents (difficile de faire une photo).
      Mon scanner n’est ni haut de gamme ni un pas chère, il s’agit d’un Canon Lide 20. Il a bien été reconnu par XSane. Je dis ça parce que lorsque je montre les tirages papiers à des humains et non experts, ils trouvent aussi qu’il y a beaucoup de grains.

      Je termine en te remerciant pour ton compliment.

  3. Idéalement, il faudrait connaître la taille de ton tirage papier pour comprendre ce que 120odpi et 100% veulent dire (et tant qu’à faire, le modèle de scanner).

    Pour des pellicules moins chères, essaie http://www.fotoimpex.de. Bon, leur site est en allemand, mais leur service est parfait (enfin, j’ai reçu ce que j’ai commandé, mais je me suis chopé la crève puis des tonnes de boulot et je n’ai pas encore pu tester). 7euros pour 24vues en FP4, c’est un peu cher – j’ai eu 36vues en FP4 pour 6.50euros à mon magasin du coin, donc tu ne t’es pas fait franchement voler, mais i y a de la marge (c’est 3.99euros chez fotoimpex – et ils ont des films moins chers aussi).

    1. Il s’agit d’un tirage 10×15.
      Le 100 % correspond a un crop 800×600 du jpeg issu du logiciel de scan sachant que l’image non réduit fait une taille de 7136 x 4712.

      Merci pour le lien, j’y penserai avant de refaire l’expérience. Pour info, j’étais à la Fnac cet après midi et il vendent un pack de 2 pellicules comme j’ai utilisé pour 14 €.
      Je pense que c’est le tarif pour ceux qui ne vendent plus ou peu d’argentique.

  4. Ah, si tes négatifs sont très transparents, c’est effectivement qu’ils sont sous-exposés (ou sous développés – révélateur foutu – mais cela ne vaut que si on développe soi-même). En principe les négatifs doivent avoir un beau contraste, avec du beau noir de chez noir, effectivement, regarder le négatif en direct, on voit directement si c’est bien ou pas. Idealement tu devrais verifier la cellule de ton ancetre, la pile etant le probleme principal. Sinon, le truc est de faire un test style braketting, puis s’en tenir cette correction. En général, pour un négatif, il faut surexposer, et méchamment (même 2 stops c’est encore bon, parait-il – il suffit de tricher sur la sensibilité du film – pex 125iso, mettre sur l’appareil que le film est 50iso).

    Bon amusement!

  5. Pour finir, je suppose que tu as un appareil reflex digital: donc tu peux calibrer facilement – caler le digital sur l’iso du film et faire des prises, puis reporter les mêmes valeurs d’ouverture et vitesse sur l’ancêtre – ça devrait marcher impeccable (sauf pose de plusieurs secondes). Ce n’est pas une méthode casher, mais ça coûte moins cher.

  6. Je ne pensais pas que la pile de la cellule était si importante.
    Je vais essayer d’en acheter une nouvelle mais ça va pas être simple, a moins que je me fasse des idées :). C’est a noté pour être fait avant de retenter l’expérience.

    Merci pour l’astuce et pour toutes ces informations super utiles qui, je pense, seront utiles à d’autres.

  7. Bon, j’ai du prendre un peu d’aspirine, mais j’ai une autre explication: ton scan du tirage 10x15cm a 1200dpi, c’est équivalent à un scan du négatif à 5000dpi (1200dpi * 150mm/36mm), autrement dit c’est supposer que le négatif 24×36 te donne un équivalent à 30Mpixels (ce que tu peux vérifier en calculant le produit de la résolution en pixels de ton scan brut de scan, qui devrait être 7000x4700pixels). Si tu cherches sur internet, tu verras que bien des gens se sont posés la question dans le cadre du débat “digital ou argentique”, et plus pratiquement, quelle est la résolution d’un négatif 24×36 en megapixels? Et chacun y est allé de sa réponse, mais c’est entre 10 et 30mpixels (rigoureusement c’est impossible de dire vu que ce n’est pas du tout la même technologie). Donc tu es vraiment à la limite haute, et comme il fallait s’y attendre: du grain. Ensuite, je fais des photos en 4×5 (“grand format”) depuis cet été (d’où mon niveau débutant, mais je commence tout doucement à m’y retrouver et je viens juste de terminer de développer les 5 photos que j’ai prises aujourd’hui) et j’ai donc pris un scan de négatif FP4 fait il y a quelques semaines puis j’ai appliqué les diverses conversions de pixel en cm, en mm, en pouce. Et cote à cote, ton truc à 100% et le mien, c’est le même grain (évidemment, en 4×5, je peux faire un tirage 10x12cm par contact direct, autrement dit, il faut zoomer 4x plus pour voir le grain sur le tirage). Allez, peut être un peu plus petit sur mon négatif et plus doux, mais pas franchement différent, enfin je te laisse juger sur pièce voir ici: http://mojozejojo.blogspot.com/2011/01/post-pour-ne-rien-dire.html).

    Pour ton problème de sous-exposition, pourquoi ne pas demander à ton père; s’il s’est servi de cette appareil, il doit bien avoir une idée… Si toutes les photos sont sous-exposées, c’est qu’il y a un problème global, style pile, voir même le truc qui vieilli mais si c’est toujours dans le même sens, une correction est possible (en trichant sur l’iso/asa). Si par contre uniquement certaines sont sous-exposées, c’est peut être comme ça, ça arrive (en digital, delete et puis on en refait une…). Je n’ai jamais eu de zenit en main et je ne connais personne qui en utilise, mais j’ai lu sur internet que la cellule est très sensible à la lumière qui revient par le viseur. Si ta pile est au mercure, tu auras bien du mal à la remplacer (mais si tu as eu des photos bien exposées, la pile est peut être encore ok… – j’ai un posemètre qui restera dans le tiroir pour toujours, faute de pile, oui je suis passé par là…).

  8. Bonjour Sébastien,

    Je ne sais pas quoi répondre si ce n’est que je suis scotché. Merci pour ta réponse aussi précise.
    Peut être que mon scan était fait sur une photos pas trop granuleuse mais il tentait de montrer un phénomène qui est très visible sur beaucoup de cliché. Après vérification, la photo choisie est la moins impactée. C’était pour l’exemple :).
    Pour la pile, ben tempi ! Je ferais avec et lors de ma prochaine sortie je trimbalerai mes 2 boîtiers comme tu me l’as ci-justement conseillé.

    Je met ton blog dans mon bookmark, j’y ai vu quelques photos bien sympathiques :)

  9. ayant suivi le periple avec Darth aussi sur l autre blog, je trouve les résultats
    tres difficile pour en tirer q que chose de positifs personnellement. : (

    je crois qu une comparaison entre le clocher en num et argent serait interessante non..?
    une epoque est vraiment revolue selon moi !

    :)

    1. Bonjour Paskal,

      Merci pour ton commentaire et désolé pour cette réponse tardive. Cette tentative était dans ma tête avant tout un retour dans le passé. Comme je l’ai écrit, j’ai utilisé l’appareil de mon papa qui a presque le même age que moi.
      Je ne pense pas qu’une époque soit révolu, c’est simplement que le numérique est “plus” accessible et donc forcement plus populaire. Je trouve dommage que la loi du marché écrase si fortement l’argentique car la photo résultante est vraiment différente de la photo numérique. Le rendu du pellicule argentique est vraiment plus sympathique et je trouve que la dynamique est meilleur en argentique.

  10. Bonjour !
    Désolé de prendre part à cette discussion avec autant de retard, je peux peut-être apporter quelques précisions car j’ai moi-même un Zenit TTL dont je me sers régulièrement.
    Pour ce qui est de la pile, bonne nouvelle: pas besoin de trimbaler 2 boîtiers! En effet, tu peux tout-à-fait remplacer la pile d’origine “PX 625” (qui était une pile au mercure de 1,35V) par la pile actuelle, qui s’appelle d’ailleurs toujours “PX 625”, mais qui est une alcaline de 1,5V, et qui coûte environ 2 euros.
    La différence de voltage n’affecte en rien les mesures de la cellule. Ici, comme l’indique Thierry Hacquard dans son excellent blog sur les Zenit, la mesure se fait par “zéro électrique”. Je cite Thierry:
    “L’aiguille du galvanomètre indique une exposition correcte quand celui-ci mesure zéro volt, par équilibre entre les valeurs de résistance liées au sélecteur de vitesses (et de diaphragme), et la résistance de la cellule CdS en fonction de la lumière qui l’atteint.”
    Donc, aiguille sur le zéro = tension nulle.
    Puisque ce n’est pas une tension déterminée qui indique la bonne exposition, mais bien l’équilibre entre 2 tensions, le zéro, c’est-à-dire le point d’équilibre, sera le même quelle que soit la tension de la pile.
    Quant à la cellule en elle-même, je confirme, elle est hyper-sensible à la lumière. Lorsqu’une photo comporte par exemple une bonne part de ciel, c’est la sous-exposition presque garantie, même en suivant les indications de la cellule. Mais là encore, il y a un remède: viser les jambes pour mesurer l’exposition!
    A bientôt.
    Il est vraiment mignon ton petit Eliott :-)

    1. Bonjour Riri,

      Il n’y a pas de problème, les commentaires sont ouvert sans date de péremption.
      Bienvenu ici et merci pour ton compliment.
      Merci également pour ces informations tres utiles.
      La prochaine fois que je passe devant une boutique a pile ou devant un photographe, je chercherai une pile.
      Comme ça je pourrais retenter l’expérience.

      A bientôt.

  11. Bonjouuuuur;
    Bon vu la date de l’article, je ne sais pas si je vais avoir une réponse, mais soit ^^

    Je récemment trouver un Zenit TTL chez mon grand père , et j’aimerais bien l’essayer, rien que pour le plaisir :3
    Mais sur le site de Emmanuel , je suis.. PERDU ! Quelqu’un pourrais me passer le lien correcte, que je puisse commander ? https://www.fotoimpex.de/shop/filme/kleinbildfilme-135/

    Merci ♥

    1. Bonjour,

      L’article est vieux mais pas mort :)

      Pour le pellicules, il y a le site que tu indique
      https://www.fotoimpex.de/shopen/films/35mm-films/

      Il y a en a partout maintenant, c’est à nouveau la mode.
      Une autre boutique :
      https://www.digit-photo.com/Films-noir-et-blanc-aFA0003/

      J’en ai trouvé également à la FNAC :)

      Merci d’être passé ici.
      Bonne photo, amuse toi bien avec ce vieux coucou et n’oublie pas de mettre une pile pour avoir la mesure :)

      1. Ahhhh Parfait, merci pour cette réponse, et rapide en plus !
        Je vais en acheter au plus vite, et pour la pile, ouais j’y ai penser, et j’u lu les commentaires :P

        Hâte de m’y essayer :3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *